QUID DE L’IMPACT DU COVID-19 SUR LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE FRANÇAISE ?

Comme chacun le sait, avec l’avancée du Covid-19 en France ; le pays a été mis en confinement strict. Et ses habitants forcés à garder le domicile afin d’éviter l’accélération de la propagation du virus. Voilà pourquoi il est important de se demander quel impact cette situation tout à fait inédite peut avoir sur la consommation énergétique française ? Alors que l’Hexagone est à l’arrêt depuis plus d’un mois, un premier constat s’impose …

Le Covid-19 et son impact sur la consommation énergétique au niveau national.

En premier lieu, il s’agit bien évidemment de se prononcer sur l’influence du virus au niveau de la consommation énergétique du pays dans son ensemble … A vrai dire, selon les chiffres donnés par le Réseau du Transport d’Electricité (ou RTE), celle-ci aurait baissé d’environ 15 %. Une diminution considérable, que l’on peut notamment impacter à la cessation d’activité des nombreuses entreprises sommées de renvoyer leurs employés chez eux. Dès lors, la consommation induite par l’éclairage des locaux ou la poursuite d’activités informatiques se trouve nettement amputée ; ce qui explique cette réduction. De même, la plupart des activités professionnelles nécessitent aujourd’hui l’utilisation d’outils électriques ou électroniques ; lesquels se trouvent également délaissés en cette période de pandémie. De même, de nombreuses communes profitent des limitations inhérentes à la circulation pour couper l’éclairage public durant quelques heures. Ce qui là encore, permet de réaliser de substantielles économies d’énergie.

Cependant, si ces chiffres se révèlent d’une logique à toute épreuve ; la (mauvaise) surprise se trouve plutôt au niveau de la consommation énergétique des particuliers, laquelle subit également les affres du Coronavirus …

La consommation énergétique au niveau des particuliers.

En effet, qui dit confinement dit hausse de la consommation énergétique au domicile. Car de nos jours, les dépenses énergétiques du foyer sont habituellement au point mort tout au long de la journée. Cela parce que les deux parents sont généralement au travail, tandis que les plus jeunes fréquentent assidument les bancs de l’école. Et il en va de même durant les weekends où l’on profite traditionnellement des restaurants, extérieurs ou salles de cinéma et centre commerciaux. Par conséquent, les lumières des domiciles sont éteintes. De même que les appareils électroniques, à l’exception des éventuelles lessives en heures creuses. Mais actuellement, la situation est toute autre : les parents en télétravail passent de longues heures sur leurs ordinateur, de même que les élèves profitant de cours en ligne. Et les heures de loisirs s’articulent presque exclusivement autour de programme télés ou de jeux vidéo. En outre, tout ce petit monde à la maison ; le four, la cuisinière et le lave vaisselle ne chôment pas non plus !

Dès lors, il faut bien évidemment s’attendre à une hausse de la consommation énergétique du particulier, le foyer supportant une part des besoins énergétiques auparavant réservés à l’extérieur …

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.